CEFA – Association Familiale et Rurale Sainte Croix Afrique

CEFA – Association Familiale et Rurale Sainte Croix Afrique


PARTENARIAT NORD SUD
DES JEUNES DU CENTRE D’ETUDES FORESTIERES ET AGRICOLES DE MONTELIMAR

Née en 1981, l’action des jeunes du Centre Forestier s’est d’abord portée sur l’un des programmes de développement du COMITE FRANCAIS CONTRE LA FAIM (fondé en 1961 par la FAO) : l’action 170  en HAUTE-VOLTA (rebaptisée en 1983 BURKINA FASO). Ce programme visait le forage de 45 puits permettant chacun la création d’une école de brousse dans le KOURITENGA, une région où le taux d’analphabétisme dépassait 90 %, celui de la mortalité infantile 210 pour 1 000, et les femmes, du fait de l’émigration des maris se retrouvaient seules pour nourrir et éduquer leurs enfants.

De 1981 à 1989, des collectes de fonds furent menées par les élèves forestiers chaque printemps : plus de 150 000 Frs (23 000 €) furent ainsi versés à l’action 170. A l’achèvement de cette action, en 1989, le Comité Français invita 7 garçons et leur professeur de français,  à un séjour sur place. Ce 1er voyage fut l’occasion d’un nouveau projet : la création et le parrainage intégral du Centre de Culture Attelée et de Lutte Contre la Désertification de MOAGA dans la Province voisine du BOULGOU.

C’est à ce parrainage qu’ils travaillent depuis 1989. Le Centre de MOAGA comprend aujourd’hui trois salles de classes, six grandes cases pour les stagiaires, deux logements pour les formateurs, une porcherie, un grand poulailler, des dépendances. Deux puits ont été creusés, suivis en 1997 d’un forage en grande profondeur ; un fonds de roulement de pièces détachées pour le matériel aratoire a été créé, et les cultures des formateurs n’occupent encore que dix des cinquante hectares qu’ont donnés les chefs coutumiers de MOAGA à la création du Centre. Une pépinière forestière d’une capacité de 20 000 plants  a vu aussi le jour qui fournit gratuitement les stagiaires en plants de qualité et pourvoit aux plantations des forestiers montiliens.

De nombreux stagiaires ont ainsi pu être formés, qui  initient les plus jeunes dans les villages. Une session d’alphabétisation annuelle en langue moré, est organisée pour la jeunesse des villages environnants, sanctionnée par un diplôme d’Etat du niveau du certificat d’études. Grâce à l’achat de 5 métiers à tisser et de machines à coudre, des stages de tissage, de couture et aujourd’hui de formation artisanale sont proposés aux jeunes filles pendant la saison sèche par la femme du premier formateur. Deux des formateurs Burkinabé du Centre ont effectué un séjour à Montélimar en 1994 et en 1998.

Parallèlement, une quinzaine d’élèves forestiers se sont rendus et se rendent chaque été encore à MOAGA pour réaliser et suivre  des chantiers de plantation d’arbres. Des dons importants de médicaments et des soins directs aux populations ont été effectués grâce à l’appui de PSF Drôme-Ardèche, et à l’Association parisienne TULIPE (Transfert d’Urgence de l’Industrie Pharmaceutique) qui dote chaque année la mission de ses précieuses cantines médicales d’urgence, notamment pédiatriques. La présence dans chaque groupe d’un professionnel de la santé, les docteurs Marc VERNIER de Montélimar ou Alexandra FORLI de Grenoble, l’infirmier Patrick DE HARO de Montpellier, a permis et permet encore le suivi des dons dans les dispensaires de quatre villages de la sous région : MOAGA, bien sûr, mais aussi BISSIGA, SALTENGA et OUAMNE.

Revenus de leur 20ème  mission fin juillet 2008, les jeunes forestiers ont déjà entamé les préparatifs de leur 21ème séjour : celui de Juillet 2009.

Coordonnées de l’association

> 103 avenue de Rochemaure
> 26200 MONTELIMAR
> Tél : +33 4 75 01 34 94

TwitterLinkedInViadeoFacebook