CMS – Corps Mondial de Secours

CMS – Corps Mondial de Secours

logo CMS
Le Corps Mondial de Secours SAR, (CMS SAR) né en 1972 à la suite d’un terrible tsunami survenu dans le Pakistan Oriental en 1971 comprend aujourd’hui 150 adhérents, dont 80 sauveteurs opérationnels. L’association est agréé de Sécurité Civile.

Sauver des vies humaines et venir en aide aux populations sinistrées partout dans le monde.

Former des sauveteurs bénévoles aux techniques de secours de catastrophes et à l’aide aux populations (recherche et extraction des victimes ensevelies, nettoyage de zones sinistrées, aide à la reconstruction, soutien socio-psychologique auprès des populations touchées).

Eco-responsable. Nous sensibilisons nos adhérents à des actions de développement durable (modernisation de notre parc logistique, réunions téléphoniques, nettoyage des sites utilisés, etc).

Le Corps Mondial de Secours SAR organise chaque année des stages encadrés par des bénévoles afin de former les sauveteurs et leurs cadres aux techniques de secours adaptés aux catastrophes naturelles.  Les dispositifs de secours nationaux et internationaux qui coordonnent les opérations sont inclus dans ces programmes. Des formations cynotechniques sont également délivrées pour les maîtres chien.

Dès l’annonce par les médias – ou par la cellule de veille de l’OCHA – d’une catastrophe naturelle, en France ou dans le monde, le CMS SAR se mobilise.

Dès que l’accord d’intervention auprès du pays sinistré est confirmé, l’alerte est déclenchée. Le matériel ainsi que tout l’équipement logistique (véhicules, alimentation, tentes) sont conditionnés. Les sauveteurs bénévoles partent en moins de 24H.

Le groupe de secours du CMS SAR est autonome et travaille avec les autorités du pays sinistré.

Une intervention s’effectue  sur une période de 8 à 10 jours ouvrés.  Budget : 5 000 à 90 000 euros selon le type de catastrophe naturelle et la distance à parcourir.

Le dispositif de secours comprend le transport des équipiers (air, mer, route), l’acheminement du matériel (air, mer, route), les règlements administratifs (visas, frais de douane), les frais de communication (fax, téléphone, mailings, recherche de fonds), le reconditionnement du matériel (remplacement, réparations) et le retour des sauveteurs à leur domicile.

Dernières opérations : Inondations à Draguignan (2010), Tempête Xynthia (2010), Séisme à Haïtï (2010), Typhon en Birmanie (2008)

Coordonnées de l’association

> Eric Zipper
> Tél : 06 79 26 43 33
> Site Internet : http://corpsmondialdesecours.fr/WordPress3/

TwitterLinkedInViadeoFacebook