LEO Pharma

LEO Pharma


LEO Pharma France : filiale d’une fondation pour la Recherche

Le groupe pharmaceutique LEO Pharma appartient intégralement à une fondation danoise pour la recherche médicale : la Fondation LEO.

LEO Pharma peut ainsi exprimer pleinement sa vocation pour la recherche médicale : sans actionnaires privés, tous les profits réalisés restent dans l’entreprise pour consolider son indépendance et financer ses programmes de R&D.

Appartenir à cette fondation confère à LEO Pharma une éthique qui caractérise ses collaborateurs et son activité.

Le groupe LEO Pharma ambitionne d’occuper, d’ici 2010, la première place mondiale dans le traitement du psoriasis.

LEO Pharma en France

LEO Pharma s’est implantée en France en 1958. Elle est aujourd’hui devenue la première filiale du Groupe par le chiffre d’affaires. Elle intègre les activités de ses trois filiales au Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie).

Quatre cent trente personnes travaillent chez LEO Pharma France au siège à Saint-Quentin-en-Yvelines, dans les réseaux de délégués médicaux et sur le site de production de Vernouillet (Eure et Loir).

LEO Pharma France participe activement au développement clinique des molécules issues de la recherche du Groupe. Son Département Médical emploie de nombreux médecins, pharmaciens et attachés de recherche clinique.

La dermatologie et la thrombose au cœur du laboratoire

La dermatologie et la thrombose sont les domaines de développement privilégiés de LEO Pharma.

En dermatologie, le groupe s’intéresse exclusivement au développement de molécules dites « de prescription », et non à celui de produits cosmétiques.

LEO Pharma commercialise des médicaments majeurs pour le traitement du psoriasis et un antibiotique destiné au traitement des infections causées par le staphylocoque.

En thrombose, LEO Pharma commercialise une héparine de bas poids moléculaire (HBPM) et participe au développement d’un médicament destiné à la prévention des thromboses veineuses profondes et des embolies pulmonaires chez les patients atteints d’un déficit héréditaire en antithrombine.

De nouvelles molécules ou indications sont actuellement en cours de développement au sein de LEO Pharma pour le traitement de la dermatite atopique, des infections cutanées, des indications inflammatoires, ou encore des déficits acquis en antithrombine.

Site web : www.leo-pharma.fr

TwitterLinkedInViadeoFacebook